Perles de l'évêque Jean de Saint-Denis

 

Vous trouverez ci-dessous quelques perles de l'évêque Jean. Nous ajoutons une nouvelle perle quotidiennement pour que cette page vive.

 

Vous trouverez ci-dessous les 4 dernières perles ajoutées et un sommaire :

 

Homélie pour la fête des trois Saints Docteurs (1955) :
[...]Le doux Grégoire le Théologien n’a-t-il pas dit lui-même : mieux vaut le combat pour la vérité que la paix dans le mensonge ! Notre lutte, notre indignation, notre combat, en nous, en dehors de nous, doit être impitoyable pour faire éclater la vérité contre le mensonge, notre âme doit être aussi ardente pour cette lutte que pour désirer la paix dans la plénitude. [...] Lire plus

 

Conférence du 24 juin 1963

[...]En 6 heures, j’ai compté 1400 points sur lesquels tous les chrétiens sont totalement d’accord ! Mais, dès que nous sortons du cadre du Christianisme, nous trouvons une multitude d’opinions sur les choses essentielles. Quand même, malgré toutes les disputes, les guerres religieuses, l’inquisition, les anathèmes à travers les siècles, avoir 1400 points d’accord !... Je ne peux pas tout énumérer, mais commençons par le commencement : tous sont d’accord que Dieu est seul et unique créateur de l’univers et qu’Il a créé le monde du néant ; tous sont d’accord qu’il n’y a pas préexistence de la matière, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de dualité entre Dieu et le monde ; tous sont d’accord que le monde n’est pas une émanation divine mais qu’il est d’une autre nature que Dieu, qu’Il pose en dehors de Lui par sa volonté, etc. Alors, au cours de la réunion œcuménique qui suivit, je déclarai : « nous sommes saturés de notre unité ».[...] Lire plus

 

Homélie du 24 janvier 1965

[...]Vous voyez, pour arriver à une véritable union, on doit aussi accepter une véritable multitude. L’union dans la confusion ou la soumission, ce n’est pas l’union. Prenons les paroles de l’apôtre Paul. Il y a « un seul Esprit, un seul Seigneur, un seul Père » et tous les trois sont un seul Dieu, un seul Dieu en trois personnes.

La même chose pour nous, les hommes. Comment devons-nous commencer l’œuvre d’union ? Paul commence par l’Esprit et les dons et il a raison. On ne peut pas juger les choses sans, comment dirais-je, voir les dons. Pour aller vers l’union nous devons reconnaître en chaque chose, en chaque époque, en chaque peuple, en chaque individu, en nous et en notre voisin, quel est son don spécifique. [...]

Lire l'homélie en entier

 

Extrait d'une homélie sans date

[...] Je vous citerai un exemple historique. Les guerres religieuses ont profondément ébranlé l’Europe. Pendant cent ans l’Église catholique avec l’Église protestante étaient en guerre sanglante dans toute l’Europe, l’humanité était fatiguée de ce christianisme qui verse le sang, de ces chrétiens qui devaient être frères et qui se haïssaient, qui sont devenus des penseurs - et c’est ce qui est le plus triste! - ,  qui ont dit : « assez de ce fanatisme religieux », et qui  ont proclamé la tolérance. [...] Mais - il y avait un "mais" -  en introduisant la tolérance religieuse, ils ont aussi introduit l’indifférence religieuse. Et voilà pourquoi toutes les unités, toutes les paix, les pacifications ne sont pas bonnes si elles entraînent aussi l’indifférence. Et cette tolérance, si le crime était la lutte, les guerres religieuses, la guérison n’était pas bonne non plus ; car elle a introduit dans le monde les êtres qui ne sont ni chauds ni froids mais tièdes religieusement. Et les peuples d’occident sont devenus tièdes pour la religion, et la bouche du Christ, comme dit l’Apocalypse, les a vomis. [...]

 

 

Sommaire