Soutiens - liens - entourage de l'évêque Jean

 

Saint Jean de Shanghai :

Je suis profondément affligé [...] de ce qui est arrivé au Concile, et surtout de la manière d'envisager l'affaire de France par certains. Je ne perds pas l'espoir que dans peu de temps tout va se résoudre pour le bien des Français othodoxes et, par eux, pour le bien de la totalité de l'Église Orthodoxe. (Lettre du 11 nov. 1962)

LIRE LA SUITE

 

 

Père Lev Gillet :

J'écrivais aujourd'hui même à une personne, en France : j'ai trop reçu du Père Eugraph pour pouvoir être séparé de lui, quoi qu'il arrive. […] Votre épiscopat ne doit pas être retardé. (Lettre du 5 mai 1956)

LIRE LA SUITE

 

Père Sophrony :

Il est possible que LE RÔLE IMMENSE (en majuscules dans la lettre) qu’il vous a été destiné de jouer, inconnu des hommes, mais connu de Dieu, sur le chemin de la Théologie contemporaine – est en fait la raison de tous les malentendus (Lettre du 12 janv. 1960)

LIRE LA SUITE

 

 

 

 

Métropolite Alexandre de Bruxelles :

La mission orthodoxe Française existe depuis 10ans. Comment et avec quel argent. Uniquement avec l'aide de Dieu et grâce à vos efforts héroïques. (Lettre du 26 juin 1952)

LIRE LA SUITE

 

 

Monseigneur Antoine Bloom :

C'est avec un grand amour que je pense à toi et à ceux qui sont dans ton entourage et j'attends avec espoir le jour où, à travers l'Eglise russe, la France trouvera son rayonnement spirituel. (Lettre du 9 déc. 1964)

LIRE LA SUITE

 

 

Patriarche Serge de Moscou :

C'est pourquoi, si un groupe quelconque s'adressait à nous pour nous soumettre une version à lui, plus parfaite, de la Liturgie Occidentale, il n'y aurait aucune raison pour nous empêcher de l'accepter (Lettre à la Confrérie du 25 Août 1939)

LIRE LA SUITE

 

 

Dom Lambert Beauduin :

je serai libre l'après-midi pour parler longuement avec vous de tant de choses qui nous sont chères et communes. (Lettre du 26 sept. 1944)

LIRE LA SUITE

 

 

Père Louis Bouyer :

Je désirais vous exprimer cependant combien j’avais été heureux de vous entendre. [...] Je puis dire que ma méditation personnelle, tous ces derniers jours, a été comme envahie par les belles pensées de l'Esprit dont vous avez su nous faire suivre la trame. Avant de sortir j'ai eu juste le temps, en échangeant deux mots avec le P. Danielou et le P. de Lubac... (Lettre du 25 fév 1945)

LIRE LA SUITE

 

 

Père Cyrille Argenti :

Je serais heureux d'avoir de vos nouvelles, je compte toujours sur vos prières et vous demeure attaché fidèlement. Votre fils en Christ. Cyrille (Lettre du 6 nov. 1950)

LIRE LA SUITE

 

 

Vladimir Lossky :

En 1927, lorsque Eugraph Kovalevsky fut placé à la tête du domaine de Saint Irénée, le but essentiel de cette partie de la Confrérie fut formulé par lui, comme un travail pour l'avènement de l'Orthodoxie occidentale. Dès lors, la nécessité de restaurer le rite occidental au sein de l'Orthodoxie devint évidente. (Conférence du 18 juin 1937)

LIRE LA SUITE

 

 

Léonide Ouspensky :

"La forme indispensable, urgente, de l’Église orthodoxe française doit être manifestée dans les dispositions minimales suivantes :

1. Le patriarcat de Moscou donne sa bénédiction de principe à l’Église orthodoxe française.

2. Un Centre de l’Église orthodoxe française est créé sous la conduite ou sous l’observation de l’exarque, [ ...]

3. On projette la constitution administrative de l’Église orthodoxe française, [ ...]"

(rapport du P. Eugraph, V. Lossky et L. Ouspensky du 20 avril 1948)

LIRE LA SUITE

 

 

Père Grégoire Krug:

N. Palashkovsky en parlant de Mgr Jean :

Par ses deux idées principales et par sa flamme pour l'orthodoxie même dans sa forme byzantine, il a pu faire naître à l'Église toute une pléiade d'ecclésiaux tels que : Lossky, Ouspensky, Krug et même votre serviteur. (Lettre de N. Palashkovsky du 5 sept. 1963 - GARF)

LIRE LA SUITE

 

Métropolite Nicolas de Krutistsk :

Je porte toujours dans mon cœur votre image et le souvenir des minutes saintes passées dans votre saint petit endroit. C'est avec amour que nous avons imprimé votre article et nous en attendons d'autres. (Lettre du 7 mars 1947)

LIRE LA SUITE

 

 

Patriarche Christophoros d'Alexandrie :

Votre lettre du 15 octobre par laquelle vous nous annoncez votre décision, [...] d'attribuer à notre Médiocrité le grade de Recteur d'Honneur et le Doctorat Honoris Causa, nous a beaucoup ému. Nous acceptons bien volontiers [...] et nous bénissons paternellement votre Paternité ainsi que tous vos collaborateurs en l'Église Orthodoxe de France que nous chérissons de tout cœur. Que le Seigneur soit avec vous! (Lettre du 12 nov. 1957)

LIRE LA SUITE

 

 

Patirarche Justinien de Roumanie :

Le fait que vous, clergé et fidèles orthodoxes français, par vos représentants, vous êtes dirigés avec confiance fraternelle vers la hiérarchie, le clergé et les fidèles orthodoxes roumains, nous fait  croire  que  vous  êtes  poussés  vers  nous  par  le  Saint-Esprit  et,  en  même  temps,  par  la conscience de l'origine latine commune à nos deux peuples roumain et français.(Lettre du 12 avr. 1967)

LIRE LA SUITE