Homélie du 18 janvier 1970 - premier dimanche après la Théophanie

 

 

Texte à venir